Un jour ma voisine Hermeline m’apprend qu’elle est scolarisée au Lycée Autogéré de Paris, le LAP. Je n’en avais jamais entendu parler et cela a aussitôt excité ma curiosité. Cela existe un lycée public totalement géré par les profs et les élèves ? Sans proviseur ni surveillants ? Sans notes ni cours obligatoires ? Pour réaliser un travail photographique avec Hermeline comme guide, je passe devant une commission d’accueil chargée de relayer ma demande auprès d’un groupe de base (GB) qui me donne rendez-vous à la prochaine Assemblée Générale où tous les élèves seront réunis. Un vote a lieu. Car tout est voté au Lap comme le budget de l’année ou les différents projets. Depuis 6 mois, j’apprends à connaître les « lapiens ». Sur 240 élèves, une grande majorité d’entre eux ne trouvaient pas leur place au collège. Ici, ils apprennent à reprendre confiance en eux dans un fonctionnement collectif où l’autonomie est la règle. Ils font même le ménage, la cuisine et la vaisselle.

Et les études alors ? Pour certains le lap est une bouée de sauvetage. Pour d’autres difficile d’évoluer dans un cadre aussi souple. Le lycée autogéré est bel et bien un laboratoire qui a fêté en juin 2017 ses trente-cinq ans d’existence. À ce jour, plus de 6000 jeunes y ont appris le sens de l’autogestion !

TEXT

LE LAP (Lycée Autogéré de Paris)

libero elementum non pulvinar libero. sem, porta. venenatis, dapibus in diam mattis