Les femmes que j’ai photographiées sont sans domicile. Certaines depuis des années, d’autres le temps de retrouver un logement. Toutes circulent de centres d’hébergements en hôtels avec parfois des passages à la rue. Toutes sont là suite à une cassure dans leur vie qui en rappelle de précédentes.
Pendant trois ans, de 2002 à 2005, à Paris et en région parisienne, je les ai rencontrées pour tenter de comprendre leur parcours. Elles ont accepté d’être photographiées. J’ai suivi chacune d’elles pendant plusieurs mois, à pas de loup, captant des regards, une situation, à travers mon objectif. Je les voulais à leur image : dignes. Ni voyeurisme, ni victimisation. Simplement, au fil des jours, j’ai photographié leur profonde solitude et leur attente d’un jour meilleur. Ces images retracent des instants de vie avec ce qui permet de garder espoir : les enfants, un compagnon de galère, l’amitié, un sourire, un poème… 
La plupart d’entre elles ont retrouvé un logement, d’autres attendent encore. 
Comme Christine qui, un jour, m’a demandé : « C’est quand demain ? »

Marie-Pierre Dieterlé
 Extrait du livre « C’est quand demain? » aux éditions Trans Photographic Press

TEXT

C'est quand demain ?

ut eget ut in consequat. ultricies